Contraception: le latex, meilleur ami de la femme.

auDécembre 2012 doit sonner comme une date maudite pour les laboratoires de pilule contraceptive de 3ème et 4ème génération. Marion Larat portait plainte alors contre le laboratoire Bayer après un AVC subi en 2006 dû à la pilule de 3ème génération. Un terrain génétique favorable, une absence de vérification préalable de la part des gynécos ont entraîné des milliers de cas similaires. Et une méfiance grandissante  des femmes face à cette pilule jusque là reine des contraceptifs en France. Symbole de la libération de la femme, les femmes veulent aujourd’hui s’en libérer. Stérilet, abstinence, retrait, pleins d’autres solutions super existantes existent pour se sortir du « tout pilule ». Petit bilan sur cette crise de la contraception où le préservatif, et avec lui la participation des hommes, semblent arriver en tête des préférences des femmes.

preservatif

Le scandale sanitaire des pilules de 3ème et 4ème génération a remis la contraception masculine au centre des discussions. Non, l’idée n’est pas de nous débarrasser des mauvaises hormones en contaminant nos hommes. Non. D’autant que la pilule masculine n’a rien de sexy. Sauf que voilà, ne plus faire l’amour pour éviter de procréer ne l’est guère plus. La technique du « retrait » retrait, pas plus existante, semble être un recours précaire pour enfant précoce.
A l’heure actuelle, peu de solutions transversales pour celles qui ne souhaitent plus mettre des alarmes sur leur portable pour penser à leur pilule. Le stérilet, peu recommandé pour les femmes aux règles abondantes (pardon messieurs pour les détails), ne semblent pas adapté au plus grand nombre. Bien sûr, il reste les pilules de 1ère et 2ème génération pour lesquels les risques d’accident thromboembolique veineux (formation d’un caillot sanguin dans les vaisseaux) sont deux fois moins élevés que pour les pilules de 3ème et 4ème génération. Voilà qui semblent rassurant. Sauf que les effets secondaires de ces pilules des années 80 sont beaucoup plus fréquents que chez leurs récentes cousines: acné, douleurs mammaires, nausées…Sympa.

Quoiqu’on décide, la solution n’est donc pas idéale. Et c’est bien ce que semble penser 1 femme sur 5 en France qui déclare avoir changé de moyen de contraception depuis le scandale de décembre 2012.
Les ventes de pilules de 3ème et de 4ème génération ont chuté de 45% en un an. Elles sont passées de 45% des ventes de pilules en 2012 à 22% en 2013! Le stérilet en cuivre a connu un bon de 47% en 2013. Et il est rassurant de constater que la contraception ne se résume plus en France à la pilule, elle qui a souvent été le symbole de la victoire du combat des femmes sur la sexualité masculine.
Le stérilet, de plus, a été longtemps contre indiqué par les gynécologues pour les femmes qui n’ont pas encore d’enfant. Alors raison sanitaire (le stérilet abîmerait les trompes) ou raison économique (un stérilet coûte 30 euros tous les 5 ans contre 30 ans tous les deux mois pour la pilule)?
Mais depuis décembre 2012, plus d’un million de femmes ont changé de contraception en arrêtant la pilule. Et la flambée supposée des avortements, utilisée par les gynécos comme pamphlet pro-pilule n’aura pas eu lieu: le nombre d’avortement n’a pas augmenté en France ces dernières années . Comme quoi, et n’en déplaise à certains gynécologues, les femmes arrivent seules à assumer leur sexualité. Mais alors: comment ont-elles fait pour arrêter la pilule sans faire exploser le nombre d’IVG? Et bien elles se sont souvenus que l’amour se faisait à deux, que les enfants aussi, et qu’elles n’étaient donc pas toutes seules dans cette galère. Elles ont donc naturellement demandé la contribution de leur homme (d’un soir ou d’une vie). Et voilà que le préservatif a fait sa réapparition dans les couples français, stables ou pas. Alors certes, beaucoup ne supportent pas la capuche en latex et restent définitivement en froid avec elle. Pour autant, admettons que la qualité est devenue bien meilleure ces dernières années. Fini le temps où elle était aussi difficile à enfiler qu’un sous pull en moere de notre enfance. Ni aussi épaisse qu’une doudoune NafNaf. Non, aujourd’hui avec ou sans, c’est bon. Bien sûr, il faut tomber sur le bon partenaire. Mais là, la science ne peut rien pour vous.
Évidemment, cette solution n’a rien d’idéale et ne peut pas vraiment être employée sur le long terme. Sauf que cette alternative a au moins le mérite de faire participer les deux partenaires à la contraception.
Et cette décision semble avoir convaincu beaucoup de couples puisque le préservatif a progressé de 3,2 points en 2013.

De son côté, Femme Atout Fer a mené l’enquête auprès des filles/femmes de son entourage et les résultats sont assez parlants: 100% des femmes interrogées entre 30 et 40 ans ne prennent pas la pilule. 50% l’ont arrêté depuis le scandale, quand l’autre moitié ne l’a jamais prises ou très peu.
Les filles entre 20 et 30 ans continuent à prendre la pilule, mais 50% d’entre elles sont passées de la pilule de 3ème génération à la pilule de 2ème génération.
Dans notre panel, 100% des femmes sont aujourd’hui préoccupées par la pilule et ne sont pas sereines vis à vis de leur contraception.

47 ans après la légalisation de la pilule en France, les femmes semblent vouloir repenser leur contraception. Et la repenser à deux. Car si le préservatif est contraignant, il l’est pour les deux partenaires. Un peu d’égalité en matière de contraception est la bienvenue. Reste à trouver une solution plus viable. Une solution qui ne sera peut-être pas parfaite, mais qui, souhaitons le, unira les gens qui s’aiment dans ce même combat.
Les contraintes de liberté semblent plus acceptables quand elles rassemblent.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s