Egalité 1 Valérie 0.

Ça peut paraître antinomique. Pile cette semaine là. Au moment même où le parlement peaufinait le texte de loi sur l’égalité femmes-hommes, le président lui, peaufinait son communiqué de presse sur la répudiation d’une autre femme, la sienne. Ironie du sort? Ou brillantissime exemple que question parité nous avons encore quelques efforts à faire?

ET VALOCHE FIT SA VALOCHE..

Alors qui croire? Le parlement et la ministre des droits de la femme avec leurs bonnes intentions égalitaires ou la triste réalité où les hommes de pouvoir (et seulement eux?) peuvent avoir de multiples relations extra ou même pas conjugales du tout, et tout cela sous couvert de vie privée parce que hein bon quand même il a le droit, il n’est même pas marié. Ah oui, c’est vrai. Ce qui est encore plus vrai c’est que le mariage l’aurait définitivement éloigné de ce genre d’incartade… *rires*Non, bon sérieusement, il faut reconnaître que ça tombe mal. Mais si l’égalité en matière d’adultère semble aujourd’hui parfaitement respectée (et oui messieurs on en profites aussi, ne vous inquiétez pas), le statut réservé au coupable diffère encore largement  qu’il soit un ou une coupable.

FICTION ÉGALITAIRE:
Imaginez: Ségolène Royal gagnante en 2007. En couple avec François (tiens, encore lui). Mais bon, ça va pas super entre eux hein, un peu revêche le François (je vous rappelle qu’il joue le rôle de Valoche, vous suivez?). Ségo, éclaboussée de pouvoir, débordée tout autant que débridée, tombe sur le chemin d’un bel acteur de 19 ans son cadet. Une belle histoire d’amour de 2 ans s’en suit… Et voilà notre Ségo, cheveux au vent et scooter en prime, telle une amazone, de s’éclipser discrètement de la chambre conjugale pour aller rejoindre son bel ami….
Prise sur le vif, photo à l’appui, elle aurait dû avouer. Devant un François dévasté. Oui, être cocu ne va à personne. Aurait-on eu de la part des journalistes et autres commentateurs politiques la même connivence, le même mot d’ordre « VIE PRIVÉE: défense de commenter! »

Car si l’affaire a fait couler beaucoup d’encre, il nous faut tout de même remarquer qu’aucun « expert » d’aucun plateau télé ne s’est amusé à juger le comportement présidentiel. Mais qu’en aurait-il été si le président avait été une femme et la jolie comédienne un bel acteur qui aurait susciter la jalousie de ces mêmes commentateurs? Aurait on vu autant de compréhension à mi voix, de non-jugement, de respect de la vie privée? Ah,Vous en doutez? Moi aussi.
Mais bien sûr, je vous entends, vous vous dîtes que l’inverse n’aurait pas été possible. Et vous avez raison. Non pas parce qu’une femme ne sera jamais présidente. Non. Juste parce qu’une femme aurait tranché. Depuis longtemps. Elle n’aurait pas attendu les photos d’un magazine vulgaire.
Mais passons sur ce petit cocorico du nous-on-est-mieux-que-vous-et-tralalère.

LA VALISE DE VALOCHE

i750610619-2herrmann

Mais voilà, elle a quand même dû faire sa valise Valoche. Et elle aura dû se contenter pour sa sortie d’un laconique communiqué de presse « Je fais savoir que j’ai mis fin à ma vie commune que je partageais avec V. Trierweiler ». On a vu plus classe. Et puis zut Valoche, un président qui fait une faute de français quand il te quitte aux yeux du monde entier faut-il vraiment le regretter?(ma vie commune que je partageais…ça ne choque personne?) Mais ceci dit, nous avouerons que la solidarité féminine a ses limites, je ne t’ai jamais vraiment portée dans mon coeur, éphémère première dame.

ÉGALITÉ FEMME-HOMME…AH OUI C’EST VRAI

Alors qu’avons nous pu trouver dans ce texte de loi? Et bien un congé parentale mixte, une aide supplémentaire et plus efficace pour les femmes victimes de violences conjugales, un support financier de la CAF en cas de non paiement de la pension alimentaire (40% des cas), une école pré-élémentaire qui remplace la maternelle, jugée trop « maman », une politique plus sévère des entreprises qui ne respectent pas la parité salariale ainsi qu’une meilleur vigilance à l’égard de l’image de la femme dans les médias. Et bien sûr, le controversé abandon de la notion de « détresse » en cas d’avortement.

En somme,des choses plutôt bonnes qui permettront peut-être de vraiment changer les mentalités, de rendre au papa les pleins pouvoir de la « maternité », et une égalité croissante et définitive pour tous. En commençant dès le plus jeune âge.Pour un jour éradiquer la violence conjugale. Physique ou psychologique. A bon entendeur…

PERRINE VASQUE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s