BORGEN, UNE FEMME AU POUVOIR

Arte diffusait ce mois ci le dernier épisode de l’ultime saison de la série danoise Borgen. Retour sur une série intelligente, qui met une femme au pouvoir et qui le fait bien.

Sans titre1

Sidse Babett Knudsen et Pilou Asbæk (
Kasper Juul) dans « Borgen »

Clap de fin sur les aventures de Birgitte Nyborg. Cette femme politique danoise, jouée par Sidse Babett Knudsen  a tenu en haleine l’Europe pendant 3 saisons remarquables. Commencée au Danemark en septembre 2010, la série a immédiatement connu un énorme succès dans son pays. Avant d’arriver en France et de connaître le même destin. Il est cependant amusant de remarquer que, lors de sa diffusion en France, la série a pris le titre : « Borgen, Une femme au pouvoir ». Alors que tous les autres pays ne modifieront pas le titre original de « Borgen », il est apparu judicieux aux producteurs français d’y apposer cette nuance. Touche Française….un peu sexiste?
Diffusé tous les jeudis soir sur Arte à 20h50, Borgen a réunit jusqu’à 1,7 millions de téléspectateurs. Le secret de ce succès ?

 Adam Price, le créateur de la série, a su appliquer une recette simple : d’excellents acteurs au service d’un scénario intelligent et original. Loin des clichés sur les séries politiques habituelles, Borgen a su tirer son épingle du jeu en mettant une femme au pouvoir.

L’héroïne est loin de ces stéréotypes.

Brillamment interprétée par Sidse Babett Knudsen, Birgitte Nybord est un savant mélange d’élégance stricte et de charme touchant. Sans jamais mettre sa féminité en avant pour ne pas tomber dans la séduction facile, elle lui colle tout de même à la peau. Sa recette? Un peu de courage, de peur, de confiance en elle, de doute, de conviction, de calcul et d’humanité.

article_Borgen

Et si tout cela en fait un acteur politique (presque) parfait, les choses se compliquent lorsqu’elle rentre à la maison. Car si tous les hommes politiques ont une femme dévouée et aimante dans leurs ombres (dû moins nous sont elles présentées comme telles), c’est une toute autre paire de manche quand c’est à monsieur d’attendre le retour de sa belle en couchant les enfants au passage.

UNE HEROÏNE DES TEMPS MODERNES

Dès le premier épisode, Birgitte Nyborg devient premier ministre. L’actrice Sidse Babett Knudsen, a voulu faire de son personnage un vrai premier ministre, et non un premier ministre femme. Les scénaristes Adam Price, Jeppe Gjervig Gram, Tobias Lindholm, ont donc dû gommer les moments que l’actrice jugeait trop portés sur le côté féminin du personnage. A l’exemple de s vie privée.

Alors que le mari de Birgitte Nyborg interprété par Michael Birkkjaer préfère fuir dès la première année de mandat de sa femme, se sentant délaissé, il aurait été facile pour les producteurs de nous montrer une Premier Ministre effondrée, rongée par la culpabilité de  cet abandon de famille. On aurait pu la voir renoncer à sa carrière pour préserver son couple, comme l’ont souvent fait les personnages féminins jusque là.
Mais cette fois non! La série nous montre que les femmes sont passées dans une autre sphère : leur bonheur et épanouissement personnel ne passent plus impérativement par leur vie de famille.

borgen-unefemmeaupouvoir1a-4-620x413

Birgitte Borgen et son mari

Bien sûr, Birgitte Nyborg n’est pas un homme politique comme les autres. Sa vie privée prend une grande place dans la série. Aurait-elle pris la même place s’il est avait été un homme? Mais c’est justement ce qui donne ce côté humain de cette série politique décidément pas comme les autres.

TOUTE RESSEMBLANCE AVEC DES PERSONNES EXISTANTES (N’)EST (PAS) FORTUITE

Mais le cœur de la série, reste la carrière politique de Birgitte Nyborg. Sûre d’elle, sans être arrogante, humaine sans être naïve, la premier ministre centriste nous renvoie à un portrait presque idéalisé des acteurs politiques. Alors Jusqu’où la fiction a-t-elle rejoint la réalité ? C’est la question que se sont posé bon nombre d’observateurs danois à la suite de la victoire d’une femme Premier Ministre Helle Thorning-Schmidt en 2011.

4490446-helle-thorning-schmidt

Helle Thorning-Schmidt en 2011.

Si les créateurs de la série affirment que son élection n’est en rien liée au succès de Borgen, relevons tout de même quelques troublantes similitudes : -L’élection a eu lieu en 2011, lors de la deuxième saison de la série. Saison dans laquelle Birgitte Nyborg était alors premier ministre. -L’actuelle chef du gouvernement est issue du parti centriste, tout comme l’héroïne de la série. -Enfin, côté vie privée, elles sont toutes deux mères de deux enfants.

Notons que le Danemark a une Premier Ministre femme, quand nous en sommes encore là:

Alors à vos replay!

Vous voulez connaître les derniers news sur Birgitte Nyborg ?

Potins, actus et rumeurs ? C’est dans le magazine Skandal !

Suivez Brigitte sur twitter !

Les séries politiques, entre fiction et réalité : Les femmes ont-elles le pouvoir ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s